Les erreurs à éviter lors d’une acquisition immobilière

Les erreurs à éviter lors d’une acquisition immobilière

Se décider à se lancer dans l’acquisition d’un bien immobilier n’est pas une décision qui se prend à la légère. Une fois le processus pour devenir propriétaire lancé, il y a de nombreuses choses à faire pour concrétiser le projet. Il y a surtout un certain nombre d’erreurs à éviter. Acquérir un bien, c’est engager tout ou une grande partie de ses économies et souscrire à un crédit pour les prochaines années (entre 15 et 25 selon les standards actuels). Il devient donc primordial de bien réfléchir aux différentes composantes de l’investissement. Le taux correspond-il au marché ? Le prix est-il en adéquation ? Y a t-il des travaux à effectuer ? Les charges de copropriété ne sont-elles pas trop élevées si elles existent ? Quel est le montant de la taxe foncière ? Quel est le taux de la taxe d’habitation sur la commune ? Autant de questions qui essentielles avant le lancement de toute recherche immobilière et qui peuvent permettre d’éviter des erreurs parfois lourdes de conséquences.

Un projet mal préparé

Cela parait évident à écrire mais un investissement immobilier est un projet qui se prépare bien en amont et dont les étapes doivent être clairement identifiées. On ne se lance pas en tâtonnant. Il faut commencer par identifier le cadre de vie souhaité, d’accorder sa recherche avec ses habitudes, ses loisirs et son rythme de vie. Il est pertinent de se poser les bonnes questions :
  • Ville ou campagne ?
  • Le quartier est-il animé ?
  • Des projets sont-ils en cours sur le secteur ? Des constructions ou des projets d’urbanisme ?
  • Qu’y a-t-il autour du logement en matière de services, de transports ou de commerce ?
Savoir ce qu’on veut, c’est déjà pouvoir cibler les annonces.  

Prendre des décisions imprudentes

L’immobilier est un domaine qui peut paraître complexe pour un néophyte. Plutôt que foncer tête baissée, il faut savoir poser des questions et se renseigner. Des informations sont disponibles sur les sites spécialisés et l’agent immobilier en charge du dossier est toujours un excellent intermédiaire pour gommer les interrogations qui peuvent apparaitre. En cas de doute, il ne faut jamais se précipiter et garder la tête froide.  

Ne pas négocier le crédit

Ne pas prendre le temps d’étudier concrètement l’offre de crédit est un danger. Nombreuses sont les personnes à avoir négligé des clauses parfois contraignantes dans l’offre de crédit formulée par la banque. Rachat de crédit, pénalités de remboursement anticipé, modalités de remboursement en cas de maladie ou de perte d’emploi sont autant de facteurs qu’il faut étudier. Dans le même temps, le piège des taux variables est à prendre au sérieux pour ne pas voir les mensualités ou la durée du crédit prendre leurs envols. Enfin, la mise en concurrence des différents organismes de crédit est possible et le recours à un courtier peut faire apparaitre des avantages non négligeables dans le cadre d’un investissement. Les erreurs à éviter pour bien préparer son projet immobilier  

Ne pas visiter le bien plusieurs fois

Il n’est pas interdit de visiter un bien plusieurs fois. Au contraire, il ne faut pas hésiter à se rendre à différents moments de la journée afin de mesurer l’ensemble des critères du logement (nuisances éventuelles, ensoleillement…).  

Ne pas anticiper toutes les charges

Un achat immobilier ce n’est pas que le prix d’achat du bien. Il faut anticiper des frais de notaire, des éventuels travaux, un déménagement et parfois des charges de copropriété importantes. Attention, dans le cadre d’un projet immobilier, les frais d’agence ne sont pas exclusivement à la charge du vendeur mais peuvent être à la charge de l’acquéreur, ce qui peut faire varier sensiblement les frais de notaire. La taxe foncière est également un enjeu majeur puisqu’elle peut représenter une somme importante qui convient d’être prévu en amont dans le budget annuel. Ce ne sont bien évidemment pas les seules problématiques à prendre en compte mais nous pouvons espérer que ce rapide état des lieux permettra aux potentiels acheteurs d’avoir une première approche sur les pièges qui peuvent se dresser sur la route de l’acquisition immobilière.

Comparer